convertir sa voiture en électrique

convertir sa voiture en électrique

Juin 24, 2019 Ecologie, Economie by admin

Il sera bientôt légal de convertir sa voiture en électrique

Par Nicolas Meunier le 20.06.2019 à 06h00ABONNÉS

Remplacer le moteur essence ou Diesel d’une voiture par un moteur électrique est légalement impossible en France. Mais l’horizon réglementaire pourrait vite se déboucher, ce qui permettrait de profiter d’une voiture électrique pour 5.000 euros.

Transition One

Une évolution de la réglementation devrait bientôt permettre d’homologuer facilement des voitures essence ou Diesel transformées en électrique.TRANSITION ONE

En matière d’automobile, la France est connue pour les règles extrêmement rigides qui encadrent la transformation des voitures. Quel amateur de sportive n’a jamais envié les Britanniques, qui ont le droit de faire rouler n’importe quoi ou presque ? Dans l’Hexagone, remplacer un moteur par un autre est un crime de lèse-majesté. Mais la situation pourrait changer car cette rigueur s’oppose à un aspect de la transition écologique : à l’heure actuelle, il est administrativement impossible d’implanter un moteur électrique à la place d’un essence ou d’un Diesel. Alors qu’il s’agirait du moyen de donner une seconde vie à des modèles poussés vers la casse par les ambitions du gouvernement.

Plusieurs entreprises sont déjà sur les rangs, espérant la libération de cette activité. Réunies au sein de l’association AIRe (Acteurs Industriels du Retrofit électrique), elles ont engagé la discussion avec les ministères des Transports et de la Transition écologique. « Le contexte est positif », estime Aymeric Libeau, fondateur et directeur de Transition One, un des membres de l’AIRe. « Les services techniques, que ce soit l’UTAC ou le CNRV sont pour un changement. Les discussions sont en bonne voie et nous nous sommes fixés pour objectif la signature d’un arrêté au 31 décembre 2019. Ce qui signifie que l’activité pourrait débuter dès l’année prochaine. »

Plus d’obligation d’homologuer un véhicule entier

Bien évidemment, l’arrêté cadrera la pratique. « Les deux points qui bloquent aujourd’hui la conversion d’une voiture thermique en voiture électrique (aussi appelée rétrofit, NDLR) sont l’accord nécessaire du constructeur avant toute transformation d’une part, et la nécessité d’homologuer complètement le véhicule d’autre part », explique Aymeric Libeau (lire notre article Transformer ma voiture en électrique, c’est possible ?). Cette dernière contrainte, notamment à cause des normes de crash-test, rend impossible la conversion de voitures un peu âgées. Aussi et surtout, cela entraîne des coûts insurmontables pour une petite entreprise.

Lire aussi : Eco l’eau fait tourner les moteurs à l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 1 =